La passion du chien - le berger d'écosse le collie barbu

TABLEAU COMPARATIF DES INDICES DE 21 RACES CANINE


Les mensurations, indices, trigrammes

Les mensurations deviennent des indices, les indices deviennent trigrammes.
Par les mensurations d'un chien, nous chiffrons ce que le juge apprécie à l'œil. Tous les standards de race fixent les limites entre lesquelles les proportions et le format d'une race peut varier, (SASIAS, 1974), ceci afin de garder une certaine homogénéité de la race même si tel ou tel juge préfère parfois un chien de format particulier.
D'autre part, ces mesures donnent une image chiffrée donc : utilisable à posteriori pour comparer la morphologie de la race à deux époques données.

"Il ne faut pas voir dans les indices une méthode permettant de jouer avec des zéros, des plus et des moins afin de caractériser une race par un trigramme signalétique. Si jeu il y a, il faut aller au-delà car ce jeu doit voir un chien d'une façon particulière et d'en faire une meilleure appréciation". (Marcel THÉRET)

Le trigramme nous indique virtuellement de la mécanique du mouvement, sans même, jamais n'avoir vu le chien.


Quel est mon allure ?

Condition sine qua non.

En argot hippique on appelle le sang. Le cheval le mieux conformé peut être médiocre s'il manque de sang.

La différence dans ma fratrie

Le trigramme, une aide objective pour le choix du chiot.

C'est nouveau pour vous ?

Pourtant! c'est connu depuis 1843. Un rapport du Professeur THERET publié dans la revue Officielle de la Cynophilie est proposé par la commission Zootechnique canine aux commissions d'élevage comme réflexions et observations le 4 juin 1986.
Plus d'infos


Tableaucomparatif des indices de 21 races canine

Beauté du chien

Coup d'œil et chiffres

La beauté du (chien) réside plus encore dans l’ensemble que dans les détails de sa conformation ; quand celle-ci est harmonique, c'est-à-dire qu’il a un juste rapport entre les parties, on dit que l’animal est bien proportionné ; quand au contraire, elle est dés-harmonique, l’animal est mal proportionné ou décousu. Le connaisseur discerne cela à première vue ; cette justesse de coup d’œil que donne une longue pratique s’acquiert d’autant plus vite que l’on s’exerce à analyser la conformation avec des instruments de mesure ; on peut ainsi donner une signification précise , ne laissant rien à l’appréciation de chacun, aux termes vagues et relatifs de long, court, large, étroit, épais, mince, qui prêtent si facilement à contestation lorsqu’ils ne s’appuient pas sur des chiffres. (F.-X.Lesbre)


 

 


LCARTDOG

Copyright © 2016 ·Tous droits réservés· lc-webdesign.fr